Sa Vie

wallaceLa destinée de G. Wallace F. McCain se trouvait dans le secteur des produits alimentaires. Le plus jeune fils de Laura et A.D. McCain, un exportateur de semences de pommes de terre et fondateur de McCain Produce, Wallace provenait d’une longue lignée de cultivateurs de pommes de terre débarqués au Canada en 1825, à la recherche d’une meilleure vie.

À peine plus de cent ans plus tard, Wallace McCain naissait à Florenceville au Nouveau-Brunswick, une communauté de cultivateurs d’une population de moins de 1000 résidents. Le benjamin de six enfants, Wallace a vite appris comment concurrencer et se frayer une place au soleil. Il possédait un esprit vif, de l’ambition ainsi qu’un souci pour le détail; des traits qui lui serviraient en tant qu’homme d’affaires et entrepreneur.

Après avoir obtenu son baccalauréat es arts de l’université de Mount Allison en 1951,  Wallace se joint à la société Green Grass Insecticides à titre de vendeur. Il passe peu après à Thorne’s Hardware, une entreprise de Irving, où il atteint rapidement le poste de directeur général. Harrison McCain travaillait également pour Irving Oil comme directeur des ventes. Leur travail leur a valu une grande expérience et les deux frères souhaitaient mettre sur pied leur propre entreprise.

Entre-temps, Wallace rencontre Margaret Norrie, fille de résidents des Maritimes. Son père était le fondateur de Malartic Gold  Mines. Wallace a été immédiatement saisi par la grâce et l’intelligence de Margaret ; ils se sont épousés en 1955.

Wallace et Harrison s’affairaient à explorer de nombreuses idées d’entreprises au moment où Robert, un de leurs frères ainés, leur a suggéré d’envisager le secteur des aliments surgelés, un des secteurs de produits prêts-à-servir les plus prometteurs, lequel ne comptait aucun fabricant important au Canada.

La technologie qui a rendu les aliments surgelés possibles était à l’état embryonnaire mais Wallace et Harrison ont eu tôt fait d’en découvrir les possibilités, ce qui les  réjouissait.  En 1956, Aliments McCain Limitée voyait le jour, se limitant à l’origine aux pommes de terre frites.

La première usine de pommes de terre frites des Aliments McCain Foods était érigée à  Florenceville et entreprenait ses opérations en 1957.  Au cours de la première année,  l’usine embauchait 30 personnes et produisait 1 500 lb de produits à l’heure. Les ventes annuelles des Aliments McCain s’élevaient à 152 678 $.

mcainAujourd’hui, les Aliments McCain est une fière histoire à succès au Canada, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 6 milliards $. La société compte des exploitations dans 15 pays et ses produits sont distribués dans plus de 160 pays dans le monde entier.  Une pomme de terre frite sur trois sur la planète provient de McCain.

Wallace, qui a la parole franche et qui préfère se dévaloriser, attribuait souvent le succès des Aliments McCain à une « équipe formée de bien bonnes gens…très attentionnées… et qui voulaient faire une différence. »

De plus, ce désir de faire une différence était bien évident lorsque venait le temps pour Wallace et Harrison de prendre des décisions stratégiques.

Dans les années 60, les frères ont entrepris l’exportation de leurs produits de pommes de terre frites surgelées au Royaume-Uni, en Australie et aux États-Unis. Lors des dix années qui s’ensuivirent, ils ont diversifié leur gamme pour y ajouter des pizzas surgelées et ouvert une nouvelle usine de production à Florenceville.  Dans les années 80, ils ont élargi leur secteur de fabrication pour atteindre des marchés internationaux en ajoutant des usines au Pays-Bas, en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada.  Cette décennie a également été témoin de la croissance de l’entreprise sur le marché des jus ainsi que des aliments pour animaux à base de pommes de terre,  légumes et poisson. Les acquisitions ont défini les années 90, en surcroît des millions de dollars investis dans l’amélioration et l’expansion d’usines, y compris l’achat des affaires d’amuse-bouche et de pommes de terre surgelées du secteur alimentaire de Ore-Ida en 1997.

Ces périodes gardaient Wallace McCain fort occupé. Il travaillait souvent 18 heures par jour. Mais à moins que ses affaires devaient l’amener à l’étranger, il s’assurait de prendre le déjeuner et le souper en famille à tous les jours, et organisait son horaire de voyage de manière à être de retour à la maison à tous les weekends. Wallace et  Margaret croyaient fermement que la dévotion à la famille et un éthique de travail impeccable étaient essentiels, valeurs qui venaient s’ajouter à leur dévouement envers l’église et la communauté. Le lien qui unit cette famille s’est renforcé avec les années. Les quatre enfants de Wallace demeurent à 10 minutes de leurs parents.

mapleleafEn 1995, la famille McCain, en association avec un partenaire financier, faisait l’acquisition des intérêts majoritaires des Aliments Maple Leaf. Wallace y était nommé président du Conseil.

Au cours des 16 années qui ont suivi l’acquisition, les Aliments Maple Leaf s’est  transformé d’un secteur du porc et des produits fait essentiellement de farine en une entreprise d’aliments emballés à valeur ajoutée, comptant plus de 21 000 employés dans le monde entier et dont le seuil de ventes atteignait plus de 5 milliards $ en 2010.

Wallace a continué d’agir en tant que vice-président des Aliments McCain et assumait également le poste de directeur de Canada Bread et de Brookfield Asset Management jusqu’à son décès.

Les principales contributions de Wallace McCain en sa qualité d’homme d’affaires et de mécène ont été soulignées par les nombreux diplômes et prix honorifiques qui lui ont été décernés. Citons notamment :
•    Université Mount Allison (LL.D. en 1973)
•    Université de King’s College (D.C.L. en 1987)
•    Université du Nouveau-Brunswick (D.Litt. en 2002)
•    Université Dalhousie (LL.D. en 2007)
•    Université Trent (B.Ed en 2007)
•    Université de Toronto (LL.D. en 2007)
•    Université St Francis Xavier (LL.D. en 2011)
•    Knights of the Golden Pencil Award, Toronto, 1988
•    Prix pour activités humanitaires Gary Wright de l’organisme Friends of We Care Inc., 1992
     membre honoraire perpétuel de la Potato Association of America, 1992
•    Temple de la renommée de l’entreprise canadienne, 1993
•    Officier de l’Ordre du Canada, 1995
•    Temple de la renommée des entreprises du Nouveau-Brunswick, 1997
•    Récipiendaire du Prix du mérite B’nai Brith, 1999
•    Membre honoraire perpétuel de l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du
     Nouveau-Brunswick, 2003
•    Ordre du Nouveau-Brunswick, 2003
•    Gestionnaire canadien international de l’année, 2003
•    Intronisé au temple de la renommée du secteur manufacturier canadien, 2006
•    Lauréat du prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations, entrepreneur de l’année
     décerné par Ernst & Young 2007
•    Récipiendaire du prix international Horatio Alger, 2008
•    Compagnon de l’Ordre du Canada, 2008

Malgré les accolades, Wallace est demeuré un homme loyal, humble et épris de compassion pour ceux dans le besoin. Il crédite à ce sujet le leadership de Harrison et son esprit visionnaire visant à toujours aller de l’avant. « Même si Harrison et moi, ainsi que notre personnel avons réalisé de grandes choses par le passé, les choses doivent changer. Les grandes sociétés doivent se renouveler. »

En plus de ses qualités d’homme d’affaires prospère, on se souviendra de Wallace en tant que quelqu’un qui a vraiment fait une différence dans la vie de nombreux Canadiens en s’investissant dans plusieurs causes et œuvres de charité.

Wallace disait toujours, « J’ai bien aimé faire de l’argent, mais ce que j’aimais  par-dessus tout, c’était de le partager. »

Avec son épouse Margaret, la première femme Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, la famille McCain a contribué des millions de dollars et d’innombrables heures à des causes philanthropiques tout au long de leur vie. 

Ils ont fondé et financent annuellement la fondation d’aide à la famille Margaret et  Wallace McCain qui parraine et recherche des programmes et des politiques pour la petite enfance partout au Canada.

Notons également les organismes de bienfaisance qui ont bénéficié de la participation de Wallace McCain et de la générosité de la famille McCain, tels :
•    L’école nationale de ballet du Canada
•    Centre pour étudiants Wallace (Université Mount Allison)  
•    Présidence, endoscopie gastro-intestinale (hôpital St-Michaels)
•    Centre pour la lutte contre le cancer pancréatique Wallace McCain (hôpital Princess
     Margaret)
•    Institut Wallace McCain (Université du Nouveau-Brunswick)
•    L’église Metropolitan Community Church (Toronto)
•    Centre for Addiction and Mental Health (Toronto)

> En savoir plus


Wallace McCain -  Entrepreneur. Visionnaire. Leader. Frère. Mari. Père. Grand-père.
Humanitaire. Mécène. Natif des Maritimes.


Le souvenir restera à jamais gravé dans nos coeurs.

La destinée de G. Wallace F. McCain se trouvait dans le secteur des produits alimentaires. Le plus jeune fils de Laura et A.D. McCain, un exportateur de semences de pommes de terre et fondateur de McCain Produce, Wallace provenait d’une longue lignée de cultivateurs de pommes de terre débarqués au Canada en 1825, à la recherche d’une meilleure vie.

 

À peine plus de cent ans plus tard, Wallace McCain naissait à Florenceville au Nouveau-Brunswick, une communauté de cultivateurs d’une population de moins de 1000 résidents. Le benjamin de six enfants, Wallace a vite appris comment concurrencer et se frayer une place au soleil. Il possédait un esprit vif, de l’ambition ainsi qu’un souci pour le détail; des traits qui lui serviraient en tant qu’homme d’affaires et entrepreneur.

 

Après avoir obtenu son baccalauréat es arts de l’université de Mount Allison en 1951,  Wallace se joint à la société Green Grass Insecticides à titre de vendeur. Il passe peu après à Thorne’s Hardware, une entreprise de Irving, où il atteint rapidement le poste de directeur général. Harrison McCain travaillait également pour Irving Oil comme directeur des ventes. Leur travail leur a valu une grande expérience et les deux frères souhaitaient mettre sur pied leur propre entreprise.

 

Entre-temps, Wallace rencontre Margaret Norrie, fille de résidents des Maritimes. Son père était le fondateur de Malartic Gold  Mines. Wallace a été immédiatement saisi par la grâce et l’intelligence de Margaret ; ils se sont épousés en 1955.

 

Wallace et Harrison s’affairaient à explorer de nombreuses idées d’entreprises au moment où Robert, un de leurs frères ainés, leur a suggéré d’envisager le secteur des aliments surgelés, un des secteurs de produits prêts-à-servir les plus prometteurs, lequel ne comptait aucun fabricant important au Canada.   

 

La technologie qui a rendu les aliments surgelés possibles était à l’état embryonnaire mais Wallace et Harrison ont eu tôt fait d’en découvrir les possibilités, ce qui les  réjouissait.  En 1956, Aliments McCain Limitée voyait le jour, se limitant à l’origine aux pommes de terre frites.

 

La première usine de pommes de terre frites des Aliments McCain Foods était érigée à  Florenceville et entreprenait ses opérations en 1957.  Au cours de la première année,  l’usine embauchait 30 personnes et produisait 1 500 lb de produits à l’heure. Les ventes annuelles des Aliments McCain s’élevaient à 152 678 $.  

 

Aujourd’hui, les Aliments McCain est une fière histoire à succès au Canada, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 6 milliards $. La société compte des exploitations dans 15 pays et ses produits sont distribués dans plus de 160 pays dans le monde entier.  Une pomme de terre frite sur trois sur la planète provient de McCain.

 

Wallace, qui a la parole franche et qui préfère se dévaloriser, attribuait souvent le succès des Aliments McCain à une « équipe formée de bien bonnes gens…très attentionnées… et qui voulaient faire une différence. »

 

De plus, ce désir de faire une différence était bien évident lorsque venait le temps pour Wallace et Harrison de prendre des décisions stratégiques.

 

Dans les années 60, les frères ont entrepris l’exportation de leurs produits de pommes de terre frites surgelées au Royaume-Uni, en Australie et aux États-Unis. Lors des dix années qui s’ensuivirent, ils ont diversifié leur gamme pour y ajouter des pizzas surgelées et ouvert une nouvelle usine de production à Florenceville.  Dans les années 80, ils ont élargi leur secteur de fabrication pour atteindre des marchés internationaux en ajoutant des usines au Pays-Bas, en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada.  Cette décennie a également été témoin de la croissance de l’entreprise sur le marché des jus ainsi que des aliments pour animaux à base de pommes de terre,  légumes et poisson. Les acquisitions ont défini les années 90, en surcroît des millions de dollars investis dans l’amélioration et l’expansion d’usines, y compris l’achat des affaires d’amuse-bouche et de pommes de terre surgelées du secteur alimentaire de Ore-Ida en 1997.

 

Ces périodes gardaient Wallace McCain fort occupé. Il travaillait souvent 18 heures par jour. Mais à moins que ses affaires devaient l’amener à l’étranger, il s’assurait de prendre le déjeuner et le souper en famille à tous les jours, et organisait son horaire de voyage de manière à être de retour à la maison à tous les weekends. Wallace et  Margaret croyaient fermement que la dévotion à la famille et un éthique de travail impeccable étaient essentiels, valeurs qui venaient s’ajouter à leur dévouement envers l’église et la communauté. Le lien qui unit cette famille s’est renforcé avec les années. Les quatre enfants de Wallace demeurent à 10 minutes de leurs parents.

 

En 1995, la famille McCain, en association avec un partenaire financier, faisait l’acquisition des intérêts majoritaires des Aliments Maple Leaf. Wallace y était nommé président du Conseil.

 

Au cours des 16 années qui ont suivi l’acquisition, les Aliments Maple Leaf s’est  transformé d’un secteur du porc et des produits fait essentiellement de farine en une entreprise d’aliments emballés à valeur ajoutée, comptant plus de 21 000 employés dans le monde entier et dont le seuil de ventes atteignait plus de 5 milliards $ en 2010.

 

Wallace a continué d’agir en tant que vice-président des Aliments McCain et assumait également le poste de directeur de Canada Bread et de Brookfield Asset Management jusqu’à son décès.

 

Les principales contributions de Wallace McCain en sa qualité d’homme d’affaires et de mécène ont été soulignées par les nombreux diplômes et prix honorifiques qui lui ont été décernés. Citons notamment :

 

  • Université Mount Allison (LL.D. en 1973)
  • Université de King’s College (D.C.L. en 1987)
  • Université du Nouveau-Brunswick (D.Litt. en 2002)
  • Université Dalhousie (LL.D. en 2007)
  • Université Trent (B.Ed en 2007)
  • Université de Toronto (LL.D. en 2007)
  • Université St Francis Xavier (LL.D.- 10 en 2011)
  • Knight of the Golden Pencil Award, Toronto, 1988;
  • Prix pour activités humanitaires Gary Wright de l’organisme Friends of We Care Inc., 1992; membre honoraire perpétuel de la Potato Association of America, 1992;
  • Temple de la renommée de l’entreprise canadienne, 1993;
  • Officier de l’Ordre du Canada, 1995;
  • Temple de la renommée des entreprises du Nouveau-Brunswick, 1997;
  • Récipiendaire du Prix du mérite B’nai Brith, 1999;
  • Membre honoraire perpétuel de l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau-Brunswick, 2003;
  • Ordre du Nouveau-Brunswick, 2003;
  • Gestionnaire canadien international de l’année, 2003;
  • Intronisé au temple de la renommée du secteur manufacturier canadien, 2006;
  • Lauréat du prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations, entrepreneur de l’année décerné par Ernst & Young 2007;
  • Récipiendaire du prix pour activités humanitaires Gary Wright, 2008;
  • Compagnon de l’Ordre du Canada, 2008.

 

Malgré les accolades, Wallace est demeuré un homme loyal, humble et épris de compassion pour ceux dans le besoin. Il crédite à ce sujet le leadership de Harrison et son esprit visionnaire visant à toujours aller de l’avant. « Même si Harrison et moi, ainsi que notre personnel avons réalisé de grandes choses par le passé, les choses doivent changer. Les grandes sociétés doivent se renouveler. »

 

En plus de ses qualités d’homme d’affaires prospère, on se souviendra de Wallace en tant que quelqu’un qui a vraiment fait une différence dans la vie de nombreux Canadiens en s’investissant dans plusieurs causes et œuvres de charité.

 

Wallace disait toujours, « J’ai bien aimé faire de l’argent, mais ce que j’aimais  par-dessus tout, c’était de le partager. »

 

Avec son épouse Margaret, la première femme Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, la famille McCain a contribué des millions de dollars et d’innombrables heures à des causes philanthropiques tout au long de leur vie.  

 

Ils ont fondé et financent annuellement la fondation d’aide à la famille Margaret et  Wallace McCain qui parraine et recherche des programmes et des politiques pour la petite enfance partout au Canada.

 

Notons également les organismes de bienfaisance qui ont bénéficié de la participation de Wallace McCain et de la générosité de la famille McCain, tels :

  • L’école nationale de ballet du Canada
  • Centre pour étudiants Wallace (Université Mount Allison) 
  • Présidence, endoscopie gastro-intestinale (hôpital St-Michaels)
  • Centre pour la lutte contre le cancer pancréatique Wallace McCain (hôpital Princess Margaret)
  • Institut Wallace McCain (Université du Nouveau-Brunswick)
  • L’église Metropolitan Community Church (Toronto)
  • Centre for Addiction and Mental Health (Toronto)